2022 - une grande année pour Babolat en tennis et padel

Publié le 22/11/22

Les athlètes Babolat ont connu un succès phénoménal en 2022. Les numéros un et deux du tennis masculin et le numéro un du padel masculin ne sont que la partie émergée de l'iceberg - si vous regardez l'ensemble des résultats, Babolat a connu une année vraiment impressionnante.

La première place revient à Carlos Alcaraz, 19 ans, vainqueur de l'US Open, devenant ainsi le plus jeune numéro un mondial de l'histoire du tennis masculin, et qui termine l'année en tête du classement. L'autre numéro un mondial de Babolat est Juan Lebrón, joueur de padel de 27 ans originaire de Cadix, arrivé 11 fois en finale et six fois vainqueurs, qui termine en tête du classement pour la quatrième fois consécutive.

Les deux Espagnols, Carlos Alcaraz et Rafael Nadal, ont été les principaux acteurs des tournois majeurs de tennis. Alcaraz a été tellement dominant lors de la saison européenne sur terre battue que ce fut un choc lorsqu'il n'a atteint que les quarts de finale à Roland-Garros. Mais son triomphe à l'US Open a confirmé son statut de leader de la nouvelle génération, et malgré une blessure à l'abdomen en octobre, sa régularité tout au long de l'année lui a permis de conserver la première place jusqu'à la fin de la saison.

À l'autre extrémité de l'échelle des âges, Nadal, 36 ans, a remporté les tournois majeurs d'Australie et de Roland Garros et détient désormais le record de 22 titres de Grand Chelem en simple, ce qui ne fait qu'ajouter de l'eau au moulin de ceux qui affirment qu'il est le plus grand joueur de tennis de tous les temps. Il a également atteint le dernier carré à Wimbledon, mais il n'a pas pu jouer sa demi-finale à cause d'une blessure.
 

Eric Babolat, PDG de Babolat, a rendu hommage aux deux hommes. "Nous avons de grands espoirs pour Carlos", a-t-il déclaré dans une interview, "le potentiel est là, les caractéristiques sont là. Et il a des valeurs, il aime le jeu - c'est important pour nous.

"Nadal vient d'une autre planète, mais il est toujours aussi humble. À Rome, nous avons eu notre convention Babolat avec tous nos pays, et nous avons eu Toni Nadal comme conférencier. Il donnait des exemples de l'époque où il entraînait Rafa, et suivait la même philosophie : nous sommes bons, mais nous voulons nous améliorer pour être meilleurs."

Alcaraz : 'quelque chose d'exceptionnel'

 

Alcaraz a longtemps été considéré comme un espoir phénoménal, car il combine la puissance du jeu moderne avec un bon touché de balle et beaucoup de subtilité. Il a également du charisme sur le terrain, ce qui se manifeste dans la manière dont il montre son plaisir à réussir des coups remarquables. Cela a particulièrement bien fonctionné à New York.

Antonio Martínez Cascales, qui a fait de Juan Carlos Ferrero - aujourd'hui entraîneur d'Alcaraz - le numéro un en 2003 et qui s'entraîne et voyage de temps en temps avec Alcaraz, offre une perspective intéressante. Il a déclaré dans une interview : "J'allais voir les séances d'entraînement, et à chaque fois, j'ai vu quelque chose d'exceptionnel, des coups incroyables. Je n'avais jamais vu personne jouer comme cela. Ça valait la peine de rester deux heures, vous voyiez des choses d'un autre monde."
 

Pourtant, l'année tennistique de Babolat ne s'est pas limitée à Alcaraz et Nadal, le classement de fin d'année affichant quatre joueurs Babolat dans le top 11.

Félix Auger-Aliassime a commencé l'année en étant connu comme l'homme capable d'atteindre les finales, sans toutefois les gagner. En remportant Rotterdam en février, lors de sa neuvième finale sur le circuit, il a fait son entrée dans le top 10 et décroché trois autres titres dans les semaines qui ont suivi : Florence, Anvers et le tournoi ATP-500 de Bâle. Il termine l'année à la sixième place du classement.

Le Danois Holger Rune était considéré comme un grand espoir, mais il s'est vraiment démarqué en 2022 en atteignant les quarts de finale à Roland-Garros à seulement 19 ans. Il a ensuite terminé l'année en beauté en battant Novak Djokovic en finale du Masters de Paris, son troisième titre de l'année, et termine l'année à la 11e place.
 

Lebrón rejoint une grande lignée

 

En padel, l'Espagnol Juan Lebrón s'est une nouvelle fois distingué. Poursuivant son partenariat très réussi avec Alejandro Galán, il a remporté cinq titres et a terminé l'année en tête du classement pour la quatrième fois consécutive. L'Argentine Virginia Riera a, quant à elle, terminé l'année dans le top 10 et s'est qualifiée pour la finale du Master.

Lebrón, toujours souriant, a été un grand nom lors du lancement du Premier Padel Tour en avril. Lors de l'ouverture à Doha, il a souligné les progrès de son sport au cours des derniers mois face aux médias : "Avant aujourd'hui, nous n'avions jamais pu organiser une conférence de presse de cette qualité", a-t-il déclaré. "Nous devons le reconnaître."

Devenu une légende du padel, Lebrón rejoint une grande lignée Babolat, comme le rappelle son PDG : "C'est aussi dans l'ADN de notre marque d'avoir des champions", a déclaré Eric Babolat. "Suzanne Lenglen, les mousquetaires du tennis français des années 1920 et Björn Borg ont tous joué avec des cordes Babolat.

"Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux futurs champions. Nous avons environ 300 joueurs de l'équipe internationale sous contrat, juniors, seniors, ambassadeurs. À Roland Garros cette année, quatre joueuses de 19 ans ont atteint les quarts de finale, et nous en avions trois : Alcaraz, Rune et Leylah Fernandez. C'est parce que nous sommes en contact avec les clubs et les académies tous les jours."

L'avenir est radieux à la fin d'une année très réussie pour les athlètes de haut niveau de Babolat.
 

Vous aimerez aussi

Tennis

Carlos Alcaraz,
roi de New York

Lecture de 3 min.
Publié le 12/09/22
Tennis

Les 22 fois où Rafa a marqué l'histoire

Lecture de 5 min.
Publié le 05/06/22
Tennis

« J'ai mes objectifs et ils sont très élevés » – Holger Rune

Lecture de 5 min.
Publié le 24/10/22
Padel

"Sans la musique, je ne pourrais pas être numéro 1 mondial" - Juan Lebrón